BootsnAll Travel Network



27 Septembre : Shenandoah NP sous la pluie puis le soleil

Après une nuit bien arrosée, le temps est comme la veille : brouillard. Tout est humide et nous rangeons la tente sous la pluie. Dans une accalmie, nous démarrons la journée par une courte randonnée de 2km dans la forêt, avec le brouillard, le paysage semble vraiment mystérieux. Durant la marche, il y a 2 belvédères permettant de constater que nous ne voyons rien à plus de 10m. Alors que la pluie arrive, nous prenons la voiture.
Les premiers kilomètres sont dans le brouillard, parfois suivant l’altitude, nous sortons du brouillard pour rentrer à nouveau dedans. La route offre de nombreux points de vue mais il n’y a que de rares occasions où nous voyons la vallée. La route poursuit la crête du Blue Ridge, une vieille chaîne de montagne qui précède les Appalaches. Les couleurs de l’automne commencent à apparaître même si le summum sera dans 2 ou 3 semaines (je pense que nous allons vraiment voir de belles choses en Nouvelle Angleterre car, plus au nord, nous serons juste dans le bon timing), et on devine facilement combien cette route peut être magnifique s’il fait clair car déjà avec le temps actuel, c’est pas mal.
Alors qu’il pleut des cordes, nous décidons de nous arrêter à mi-chemin à Big Meadows où il y a un centre de visite. Nous passons une heure dans le musée qui présente l’histoire du parc, l’un des premiers parc national à l’est du Mississippi. Si à l’ouest, il a été assez facile de créer les parcs (les terres n’étaient pas habitées et appartenaient à l’état), ici c’était une autre histoire et il a fallu racheter les terres… sans budget. A l’aide surtout de donations, finalement après 10 ans, le parc a pu être créé.
A notre sortie, il fait miraculeusement assez beau, et nous voyons le soleil pour la première fois depuis une semaine… Nous profitons de cette accalmie pour faire 2 randonnées dans l’après midi pour un total de 15km. Une première nous amène à une cascade peu impressionante mais la balade dans la forêt éclairée par le soleil est suffisant à notre intérêt, et la seconde vers Camp Hoover : une sorte de village créée pour le président Hoover (1929 -1933) en tant que ‘camp d’été’, avec la Maison Marron remplaçant la Maison Blanche… Grand amateur de pêche, on se demande s’il travaillait beaucoup durant ses séjours en pleine crise économique.
Finalement, nous ne reprenons pas la route et décidons de profiter d’une soirée sèche dans le camping voisin… Demain nous finirons la route.


Tags:

Leave a Reply