BootsnAll Travel Network



Archive for the 'Cambodge' Category

« Home

Cambodge : un (trop ?) bref apercu

Monday, April 17th, 2006

10 jours au Cambodge peuvent difficilement avoir pu nous donner une impression reelle du pays et de ses habitants. D’autant que la moitie de notre temps a ete passee a Siem Reap ou il est difficile de se sentir reellement au Cambodge : la ville ressemble a une station touristique a la Thailandaise et les habitants essayant tous d’avoir une part des dollars des touristes sont parfois “pourris” par ces derniers.

Neanmoins, nous ne regrettons pas ce passage eclair au Cambodge. La simple visite des temples d’Angkor justifie d’ailleurs le deplacement… Le marche de Kratie et son architecture mi coloniale, ni Khmere, la decouverte de la vivante capitale ont ete d’autres satisfactions.

Nous avons egalement approfondi grandement notre connaissance de l’histoire d’un peuple (les Khmers) et de leur pays aujourd’hui (la Cambodge). Cette histoire a d’ailleurs vraiment deux faces : la bonne – un empire puissant dirigeant toutes la region Indochinoise, c’etait au XIIeme siecle quand les empereurs construisaient les temples d’Angkor -, et la plus mauvaise – un auto genocide : genocide des Cambodgiens perpetre par d’autres Cambodgiens : les Khmers rouges qui souhaitaient revenir a un systeme agraire du XVIeme siecle, c’etait il y a seulement une trentaire d’annees.

Aujourd’hui totalement libere de ses ‘rouges’,, il semble que le pays se cherche, que l’horreur est encore trop proche. Pour preuve, il semble que le genocide est un sujet totalement tabou : absence de proces pour les dirigeants de l’epoque (Pol Pot – qui est decede en 98 sans avoir ete juge - et sa clique), ou la presence d’un roi (semble-t-il conteste mais qui s’accroche au pouvoir) ayant dans les premiers temps encourager la montee des Khmers Rouges (apres il est vrai avoir du fuir son pays lors d’un coup d’etat organise par les Americains). Alors aujourd’hui il semble que les Cambodgiens se raccrochent a leur grandeur du passe, a l’epoque d’Angkor dont ils sont tres fier oubliant qu’ils ont passe des siecles sans prendre le moindre soins de cet heritage. Angkor aujourd’hui est partout au Cambodge : Angkor Wat est sur le drapeau du pays, Angkor est une marque de biere, de cigarettes, on ne compte plus les hotels et les restaurant qui ont ce nom.

Difficile de dire quel sera l’avenir du pays mais il semble neanmoins qu’il y ait une veritable mais fragile et difficile envie de renaitre de ses cendres. La jeunesse du pays est incroyable (60% de pla population a moins de 20 ans) et semble avoir l’energie de rebatir quelque chose… mais le traumatisme de ces 4 annees d’horreur semble encore proche (comme le montre les nombreux accidents dus aux milliers de mines dissimules dans le pays)…  

Pour le touriste, le Cambodge restera Angkor et uniquement Angkor pour encore quelques annees et cela se comprend. Il y a peu a voir au Cambodge. Mais nous aurions tout de meme aime visiter quelques endroits plus isoles du pays pour voir le vrai visage du Cambodge rural. Ce sera peut etre pour une autre fois meme si je ne pense pas qu’on en aura l’occasion, ni le desir d’y retourner prochainement.

Phnom Penh, fin de notre sejour au Cambodge… deja

Wednesday, April 12th, 2006

Phnom Penh est notre derniere arret au Cambodge avant de passer au Viet Nam. Il est vrai que cela parait suffisant. Nous aurions pu faire une halte sur les plages ou visiter des villages traditionnels a l’est mais limite par le temps, nous avons decide d’ecourter notre sejour au minimum : visiter Angkor et passer quelques jours a Phnom Penh…

Je voyais Phnom Penh a l’image de Bangkok. Il n’en est rien ou du moins pas encore. La ville est finalement de taille reduite (uniquement 1 million d’habitants) et donc la plupart des sites sont a distance reduite. Le traffic est important mais pas completement fou et on ne ressent pas la pollution. Enfin le bord de riviere (Mekong, et Tonle Sap) est assez joli. La ville est donc relativement agreable.

Notre arrivee pourtant ne fut pas la meilleure, nous devions recuperer nos passeports dans une agence de voyage (nous les avions envoye depuis Siem Reap pour obtenir nos visas chinois). 20 minutes pour y arriver, puis 20 minutes a attendre dans l’agence pour decouvrir qu’ils sont introuvables !!! Nous continuons a attendre 30 autres minutes pour savoir qu’ils sont encore a l’ambassade de Chine. Nous les aurons lundi, nous serons rassures sur leurs sorts que ce matin ou nous les avons recupere avec un visa chinois tout beau.

Suivant cet incident, nous reprenons nos sacs a dos pour trouver un hotel. Pas de probleme pour trouver a Phnom Penh, il semble que les capacites touristiques depassent de loin le nombre de touriste. Le nombre de taxis, tuk tuk ou motos est impressionnant, la plupart sont souvent en train d’attendre !

Nous consacrons l’apres midi a la decouverte de la ville et du monument de la liberation (un petit arc de triomphe), nous sommes aussi impressionnes par le supermarche local offrant plein de nourriture importe de France, des USA et d’Asie. Seuls les prix sont un peu moins enthousiasment : 30 euros le kilo de saucisson ! Le bord de la riviere est charmant, nous discuttons avec un Cambodgien revenant de Thailande. Il nous parle de tout et de rien mais ca nous fait passer un bon moment. Puis retour a l’hotel et moment difficile de la selection d’un restaurant. Ca devient de plus en plus difficile, non pas que le choix manque mais nous sommes de plus en plus blazzer du restaurant. Nous finissons dans la rue ou une gargotte prepare quelques saucisses et des nouilles. Avec une biere, ca passe.

Le lendemain est une journee pleine d’emotion avec une premiere visite d’un ancien lycee transforme en prison sousle regime de Pol Pot (Khmers Rouges) et qui fait office aujourd’hui de musee sur le genocide CAmbodgien. Difficile d’imaginer que dans cette prison durant un peu plus de 4 ans a la fin des annees 70, pres 14000 detenus ont ete tortures ou executes ! Au final, 7 seulement sont sortis vivant de ce veritable centre d’extermination qui aujourd’hui semble si paisible… L’horreur de cette periode triste de l’histoire Cambodgienne a pris tout son sens lorsque nous avons visite l’un des cimetieres – memorials ou ont ete assassine plus de 85000 personnes en quelques annees et enterres dans des fosses communes (un monument presente les cranes de nombreuses victimes – assez marquant !). Pour economiser une balle, les Khmers Rouges preferraient tuer avec une masse ! Enfants, femmes, hommes, pour peu qu’il y ait un soupcon (ou meme pas du tout), c’etait l’execution. Selon les chiffres, entre 1 et 2,5 millions de Cambodgiens sont morts durant cette periode, par execution ou par privation (manque de nourrite, mauvais traitement…). Un auto-genocide perpetrait par des Cambodgiens ! Difficile meme aujourd’hui a comprendre ce qui peut se passer pour en arriver la.

L’apres midi est moins difficile avec la visite un peu decevante du palais royal. Le palais en lui meme estjoli mais on pourrait s’attendre a un peu mieux. Plus que le palais lui meme, ce sont la mise en valeur qui n’est pas terrible. Le Roi n’a semble-t-il pas toujours les moyens de prendre soin de son patrimoine pourtant il fait bien payer les touristes pour la visite…

Notre deuxieme jour a Phnom est consacre au musee d’archeologie ou l’on retrouve de nombreuses statues de Angkor. C’est un bon petit musee abrite dans un batiment d’architecture Khmers classique. Puis le reste de la journee, nous flanons dans les rues de Phnom Penh. Nous visitons aussi le mont Penh (en Khmer : Phnom Penh). Selon la legende Mme Penh aurait construit ce mont (c’est pas tres haut !) et au sommet un temple afin d’y entreposer des images du Buddha qu’elle aurait trouve sur le Mekong. C’est l’origine du nom de la ville. Aujourd’hui c’est le plus haut point de la ville (47m) et un parc ombrage… Nous finissons la journee dans un marche, toujours un bon bol d’air parfurme lorsque nous manquons de tradition.

Phnom Penh est vraiment une ville agreable, pas trop grande, pas trop petite, des cafes, des bars, une promenade agreable le long du Mekong, un traffic pas encore sature. Bref il est bon d’y passer quelques jours et une bonne conclusion pour la fin de notre sejour au Cambodge. Demain nous partons pour le Viet Nam…

Angkor : ruines, foret, soleil…

Monday, April 10th, 2006
La premiere impression que j'ai eu des temples d'Angkor fut plutot negative, sans doute parce que je m'attendais a autre chose : des petits chemins pour atteindre des ruines enfouis dans la foret, une exploration difficile et peu de monde. ... [Continue reading this entry]

Notre arrivee au Cambodge

Sunday, April 9th, 2006
Notre premiere impression du Cambodge fut vraiment peu differente a celle que nous avions au Laos : passage de frontiere des plus bizarres : en fait, pas de reelle frontiere, plutot une cabane en bois ou un garde frontiere attend. ... [Continue reading this entry]