BootsnAll Travel Network



Un dernier mot de Malaisie

Le blog n’a pas ete mis a jour depuis quelques temps. La faute a quoi : a la Thailande qui nous empeche de finir notre recit de Malaisie. Plus precisemment ce sont les magnifiques iles de Thailande qui nous poussent a ne rien faire d’autres que plage, bain et farniente. Merci de nous excuser.

Avant d’ecrire plus en detail pour presenter cette nouvelle forme de paradis, je prends quelques instants pour tourner la page Malaise.

Notre dernier voyage en Malaisie fut un court trajet pour nous rendre a Penang. Cette ile au nord ouest de la Peninsule a une histoire courte mais interessante : non habite avant le 17eme siecle, elle commenca a etre habite par quelques locaux puis fut ceder aux anglais par le maharaja local en echange de leur protection (qu’il n’aura jamais). Jusque dans les annees 60, Penang fut anglaise.

Nous nous attendions donc a voir dae nombreux edifices coloniaux et une touche britih sur l’ile. Notre surprise fut grande de decouvrir une ville finalement tres Malaise : c’est a dire un vrai melange de culture indienne, chinoise, malais et colonial. Peut etre cela vient du fait que nous residions dans le Chinatown de Georgetown (la plus grande ville de l’ile) et que nous etions a Penang durnat un grand festival Indhou. Bref Penang ne fut pas exactement ce dont nous attendions et au final fut quelque peu frustrante : un climat vraiment difficile (chaud, humide, et de nombreuses averses), finalement beaucoup de choses a visiter mais pas beaucoup de temps, des distances sur l’ile rendant le transport plus long que les visites. Neanmoins, nous ne pouvons pas dire que l’ile ne nous a pas plus, nous aurions aime passer un peu plus de temps pour vraiment decouvrir tous les tresors caches de Georgetown et de l’ensemble de l’ile. Malheureusement pour Penang, Ko Phi Phi etait notre prochaine destination et les palges de sable blanc nous enchantait plus que musees et autres temples…

Nous sommes donc restes trois nuits sur place le temps de parcourir un Chinatown vraiment caracterisitique, visiter une maison pas comme les autres (Chang Fat Tze Mansion – cf. le post sur le cinema), un mont vraiment en altitude ou il fait un peu plus frais et offrant des vues splendides sur l’ile, et participer en spectateur a l’un des trois plus grand – et plus etrange pour le neophite - festival Indhou : Taipusam (pour celebrer la fin de la periode de jeun, les fideles font des offrandes aux dieux, notamment en explosant des noix de coco par terre, les plus fideles (ou plus croyant, ou encore plus fou vu de l’exterieur) portent leur offrances (citron vert en general) sur une aiguille qu’il tranporte dans leur bouche (litteralement l’aiguille leur transperce la bouche !) ou dans une petite boule qu’il accroche a meme leur peau. Selon les hindoux, ce n’est pas douloureux pour celui qui y est prepare et qui a une forte croyance. Peut etre, mais dans tous les cas, je me demande si ce sont les dieux qui leur ont donnes des idees aussi etrange.

Sur ces dernieres images, nous quittions Penang par le plus grand pont d’Asie du Sud Est et quelques heures plus tard la Malaisie pour entrer en Thailande !



Tags: , ,

0 Responses to “Un dernier mot de Malaisie”

  1. Eleonore says:

    Chaque fois que j’ai l’occasion de partir en Thailande je fais egalement un detour dans ville de Penang.
    http://www.lamalaisie.fr/geographie.php
    Il est vrai que le climat est vraiment difficile mais c’est le climat tropical qui veut ca c’est tres dur de s’y habituer. Kuala Lampur est tres sympa comme ville Malaise aussi.

Leave a Reply