BootsnAll Travel Network



Archive for the 'Thailande' Category

« Home

Thailande : chaleureux, organise et magnifique – destination n1 en Asie

Wednesday, March 8th, 2006

La Thailande est sans doute le pays le plus visite en Asie. Le tourisme est d’ailleurs la ressource numero 1 du pays. Pas etonnant alors detrouver beaucoup de touristes et des installations pour les contenter. A mon avis, la Thailande a trouve la recette pour les attirer et surtout les faire revenir, encore et encore. Nous avons en effet rencontre lors de notre sejour de nombreuses personnes venant chaque annee ou presque. La clef de cette reussite est pour moi un parfait melange de differents ingredients :

- un environnement attractif : plages hors du commun, temples impressionnants et religion (bouddhisme) a la mode, montagne et foret depaysante, cuisine attractive, tribus donnant une touche d’exotisme necessaire a tout voyage…

- des infrastructures dignes d’un pays europeen : avion, train, bus, tout est de grandes qualites. De plus, tout est organise : pas besoin d’aller a la gare routiere, on achete son billet souvent a son hotel et le bus ou mini van nous emmene a destination. Parfois les compagnies de transport routier travaillent avec des hubs comme les compagnies aeriennes : impressionnant pour faire 200 km, on peut changer 3 fois de bus… Et puis les hotels sont nombreux : allant de residence de luxe hors de prix a guesthouse tres bon marche – il y en a pour tous les gouts. Enfin les activites possibles sont nombreuses : plongee, snorkeling, rafting, massage, escalade, trekking… On ne s’ennuie jamais en Thailande.

- une population locale charmante, joyeuse, souriante. La legende concernant la gentillesse des Thailandais est vrai. Loin d’etre aussi barratineur qu’un Marocain, ou collant comme un Indien, ils sont juste sympathique, curieux et parfois agissent comme des enfants. Bien sur certains echappent a la regle mais pour lensemble, c’est un vrai plaisir que de rencontrer ces locaux. Jamais nous avons eu l’impression d’etre malvenu quelque part.

- Exotisme mais aussi alignement sur le mode de vie occidental : meme s’il y a des particularites et des coutumes specifiques sortant de l’ordinaire ou des tribus vivant totalement differemment, la plupart de Thais sont a la mode occidentale, surtout les jeunes d’ailleurs. C’est donc pour nous un depaysement mais pas un choxc. Il est parfois rassurant de ne pas etre le seul a porter un pantalon ou un T-shirt, de boire une biere… Nous ne sommes pas le “bizarre” du village. De plus, il est toujours facile de trouver d’autres touristes…

En ajoutant que les prix sont totalement abordable, et que le pays est relativement sur a visiter (les zones a risque ne presentent pas un interet important), la Thailande est devenu une destination hit !

Bref tout le monde peut trouver son bonheur en Thailande. Nous avons trouver le notre : 10 jours fabuleux et reposant sur les plages, quelques jours plus difficile a Bangkok puis une autre semaine parfaite au nord autour de Chang Mai et enfin une excursion hors des sentiers battue au niveau du Triangle d’Or. Le porte monnaie a moins apprecie, la rancon de ce bon temps est que les activites se sont succedes, de ce fait nous avons depense plus mais ce n’est pas si mauvais avec une moyenne de 40 euros par jour. Le Laos et le Cambodge, excepte le visa, devrait nous remettre d’aplomb…

Finalement, le cote obscur de ce succes est quaujourd’hui, il est plus difficile de rencontrer les vrais Thailandais. Nous rencontrons bien sur des guides, des proprietaires de guesthouse et de restaurants mais meme lors de nos deplacements, nous sommes entoures d’Europeens, d’Americains et d’Australiens. Ou sont les Thailandais ? En Thailande, il y a un unique axe touristique : la plupart arrivent a Bangkok puis passent la moitie de son temps sur les plages du sud, puis l’autre moitie a remonter vers le nors Chang Mai. Excepte que nous arrivions de Malaisie, nous n’avons pas echappe a la regle. Il est d’ailleurs “difficile” d’y echapper, tout nous dirige dans cet axe (transport facilite, nombre d’hotel, d’activite, de recommandations…). Vouloir le quitter, c’est se compliquer la tache. Alors oui nous sommes tombes dans cette facilite et avons ete heureux comme cela pendant 20 jours. Des vacances pendant notre voyage.

Notre derniere excursion (dans le Triange d’Or, en dehors des tours touristiques) a ete vraiment instructive et les rencontres plus nombreuses. Et si je devais revenir peut etre passerais je plus de temps a voyager dans les parties plus meconnues de la Thailande… et probablement plus traditionnelles. J’aimerai aussi voir le nord durant la mousson : la vegetation et les cultures doivent etre si verte.

La Thailande aura ete un pays vraiment interessant a visiter et surtout relaxant et amusant. Desormais nous sommes prets a avoir un peu plus de challenge. La Laos arrive a point nomme.

Pour finir, si je ne devais garder qu’une seule image du pays, ce serait les sublimes plages de Ko Phi Phi !

Les derniers jours en Thailande

Tuesday, March 7th, 2006

Comme prevu notre dernier jour a Chang Mai fut vraiment tranquille et sans stress. Apres deux visites de wat, un dejeuner, quelques emplettes (des livres : c’est vrai que durant le voyage, parfois un livre de plusieurs centaines de pages est avale en quelques jours) et deux heures environ sur Internet pour completer le blog, je suis alle chez le coiffeur. Comme d’habitude, c’est assez amusant de le faire a l’etranger et c’est parfois une vrai experience. Cette fois, ce fut vraiment facile et la coupe est assez reussie meme si les coiffeurs ont toujours tendance a ne pas vouloir couper trop court. Peut etre la peur de mal faire. Quoiqu’il en soit en vingt minute, c’etait boucle. Pour bien poursuivre la journee, nous avons pris une sceance de massage : 1h30 pour nous remettre d’aplomb. Le massage Thailandais, contrairement a ce que je pensais, n’est pas si agreable et relaxant. La masseuse s’amuse avec nos membres et les tords dans tous les sens. Le premier massage est vraiment douloureux, les suivants sont meilleurs. D’ailleurs apres un tel massage, nous nous sentons bien, fatigue mais bien. Pour conclure cette journee farniente apres notre trek, rien de tel que du shopping au marche de nuit : souvenirs et brik a brak sont en vente. En manque d’inspiration, nous quittons rapidement le marche, direction un restaurant italien que nous avions repere a l’aller. Tres bonne pizza au menu, sans doute la derniere avant longtemps… Il est 21h et nous sommes vraiment fatigues. Le temps de rentrer, un peu de lecture et au lit.

Le lendemain, apres un changement de programme de derniere minute, nous prenons un tuk tuk pour la gare routiere. Pour la premiere fois en Thailande, nous allons prendre le transport public, jusqu’a present nous nous deplacions en etant totalement pris en charge par une agence de voyage. Nous sommes fier de cette initiative et particulierement heureux d’enfin voyager avecc des Thailandais et comme des Thailandais. Le voyage commence par une longue file d’attente pour acheter le billet puis une attente de 45 minutes pour prendre notre bus ! Voyager par nous meme, c’est pas si facile… Nous avions presqu’oublier. TRois heures et demi sont necessaires pour atteindre Chang Rai au nord de Chang Mai. Le bus public est luxueux : clim et petit snack a bord. Il y a meme un toilette, le premier depuis notre premier jour de voyage. Jenny en profite pour l’utiliser, elle en a souvent reve. Chang Rai, nous prenons un leger dejeuner et embarquons dans un bus pour Chang Saen qui est sur le point de partir. Il est plein, nous commencons le trajet debout. Le bus et son fonctionnement nous rappelle l’Inde. Amusant de constater que des que l’on sort du circuit touristique traditionnel, on retrouve ce que l’on a eu pendant 3 mois en Inde (excepte qu’en Thailande, la personne s’occupant des billets est une femme, charmante d’ailleurs, impensable en Inde – l’egalite homme femme en Thailande semble etre une realite, du moins c’est vrai dans le travail). Le trajet d’une heure et demi est assez facile et rapidement nous trouvons un siege.

Chang Saen, une petite ville bordee par un fleuve geant : le Mekong qui trouve sa source en Chine avant de parcourir quelques milliers de km a travers Laos, Thailande et VietNam ou il termine sa course. La ville a egalemet une histoire et l’on trouve de nombreuses ruines de l’ephemere royaume de Chang Saen dans la ville. Enfin la ville se trouve dans une region fameuse d’Asie du Sud Est : le triangle d’or. Ce nom a deux origines : “triangle” parce que la region decrit un triangle et qu’au centre de cette region se trouve un triangle naturel : une ile cree entre le Mekong et un de ses affluents a l’endroit meme ou Myanmar, Laos et Thailande ont une frontiere commune, “or” car cette region est fameuse pour son or noir, non pas le petrole mais l’opium qui, qui plus est, etait echange par de l’or. Aujourd’hui la Thailande a remplace sa culture par des plantations de substitutions. Le Myanmar et le Laos sont parmi les plus grands producteurs de cette drogue qui permet egalement de creer la morphine ou l’heroine.

Notre arrivee a Chang Saen est comme une arrivee dans l’inconnue. Pas de plan, aucune idee ou nous nous trouvons… Alors nous marchons et comme tout est simple en Thailande, apres quelques centaines de metre nous tombons sur une guesthouse. Pas la plus classe mais pour une nuit, ca ira. Nous passons le reste de la journee sur les bords du Mekong : regarder un bateau chinois plein de marchandises se garer avec difficulte, parcourir le petit marche ou ces memes marchandises sont vendus, observer avec curiosite quelques baigneurs : le fleuve est il pollue ou non ? Et puis dinner : chaque soir, de nombreux “hawkers” (j’expliquerai plus tard dans un autre post) s’installe sur la promenade longeant le fleuve, installe quelques nattes a meme le trottoir et des tables basses. Et voila un restaurant : porc roti pour moi et poisson cuit dans un bambou pour Jenny. Les deux sont delicieux. Nous apprecions la soiree qui se termine assez tot. Un dimanche soir dans cette petite ville, c’est plutot calme.

Reveille tot le lendemain matin par le cri d’un nombre incroyable de coqs, nous nous reveillons des l’aube. nous voulons profiter de la fraicheur pour parcourir les quelques kilometres qui nous separent du point central du triangle d’or (la ou sont les 3 frontieres) a velo. Mauvaise nouvelle, les velos que nous voulions loues sont attaches mais la personne de garde n’a pas la clef. Nous devons attendre puis nous remarquons que les pneus sont a plat. Nouvelle attente pour regonfler. Nous partons finalement vers 9h. Le triangle d’or sans etre exceptionnel vaut le coup d’oeuil. Specialement pour les bords du Mekong relativement joli et pour l’histoire de la region. Nous apprenons d’ailleurs beaucoup dans un petit musee du triangle.

Nous rentrons ensuite a Chang Saen, juste avant la grande chaleur et passons une bonne heure a explorer la ville a la recherche de ruines de wats. La cueillette est bonne et nous apprecions quelques chedis ou stuppas. Nous ne sommes pas des fans mais le faire a velo procure un plaisir different.

Nous dejeunons dans un petit resto local. Je me regale avec mon poulet aux noix de cajoux. Puis recuperons nos sacs et nous dirigeons vers l’arret de bus pour aller a Chang Khong ou se trouve la frontiere avec le Laos. Nous souhaitons passer la frontiere le soir meme. Par chance, nous tombons sur une jeep qui s’apprete a partir. Nous embarquons, elle est pleine. Je reste a l’arriere, debout, m’accrochant a la carrosserie. Finalement, c’est pas si mal : je profite des paysages magnifiques : cultures, petites collines et Mekong. Et avec l’air, il fait frais. Apres un peu plus d’une heure, nous pensons arriver (le parcours ne fait que 54 km). Que neni. Nous sommes au milieu de nul part. Le chauffeur nous dit qu’il ne va pas plus loin, il faut attendre la jeep pour Chang Khong. Nous comprenons que nous ne sommes pas sur la route principale apres avoir discutte avec un couple d’Irlandais qui attendent depuis une heure. Encore un coup de chance, une jeep nous embarque 10 minutes apres notre arrivee. Il nous faut une autre heure pour arriver a Chang Khong. Au passage nous embarquons au milieu du trajet un vieil homme transportant 3 sacs de charbon de bois et des bambous ! Bizarre.

Chang Khong, ville frontiere. Nous nous dirigeons rapidement vers l’immigration et faisons tamponer nos passeport. Puis prenons un petit bateau qui menace de couler pour traverser le Mekong qui fait office de frontiere naturelle. Personne ne controle notre passeport. Nous pourrions quitter la Thailande ni vu ni connu.

Avec le bateau quittant la rive, nous disons au revoir a la Thailande. Nous sommes un peu triste mais heureux aussi : de l’autre cote, quelque chose ressemblant a une ville ! C’est un autre pays : le Laos nous attend

Direction Nord

Saturday, March 4th, 2006
Notre sejour a Bangkok a eu des hauts et des bas. Comme je le detaille dans un post specifique, notre premier jour a Bangkok ne fut pas le plus facile, neanmoins nous avons insiste pour conjurer le sort et surtout ... [Continue reading this entry]

Un jour frustrant a Bangkok : 22 fevrier 2006

Tuesday, February 28th, 2006
Nous avons l'habitude de decrire les moments fantastiques de notre voyage. Je change quelque peu cette regle pour decrire une journee galere a Bangkok (pour moi tout du moins, Jenny n'a sans doute pas le meme point de vue mais ... [Continue reading this entry]

Ko Phi Phi et Ko Tao : en approche du paradis

Tuesday, February 21st, 2006
Si le paradis etait une plage, ce serait la plage de Ko Phi Phi Leh... Si le paradis etait une eau claire remplie de poissons multicolore, ce serait les eaux de Ko Tao... Nous sommes desormais en Thailande et le moins ... [Continue reading this entry]