BootsnAll Travel Network



Archive for the 'Mississippi FR' Category

« Home

17 – 18 Mars : sur la route de Memphis

Monday, March 21st, 2011

En cette belle journée de Jeudi, nous prenons la direction du parc national historique de la bataille de Vicksburg. Cela devient une habitude mais on peut dire que les parcs sont vraiment bien entrenus et extrêmement bien fait. Sur ce site, une carte animée explique la tactique de la bataille et un film résume la bataille, et des panneaux rappellent le contexte… par contre, c’est vrai qu’il y a tout de même une limite : il faut pouvoir parler anglais car rien n’est traduit ni en espagnol et encore moins en français. Pour nous, c’est parfait et c’est vrai que de voyager dans un pays dans lequel nous parlons la langue ouvre une autre dimension dans le voyage : discussions avec les habitants, simplicité pour toutes les démarches, possibilité de tourismes comme un local… très loin de nos difficultés en Chine ou en Russie !

La bataille de Vicksburg fût une bataille clef dans la guerre civile américaine, permettant le contrôle du Mississippi, l’autoroute aux XIXème siècle au USA. Le Général Grant, le plus fameux général de l’Union lors de cette guerre, fût lui-même en charge de la campagne et subît plusieurs échecs avant de trouver la clé dans cette bataille, et surtout après de nombreuses pertes (principalement par maladie d’ailleurs). Ce qui est assez surprenant, c’est que l’ensemble des panneaux ou présentations ne sont pas partisans : l’Union a bien gagné la guerre et permis aux USA de devenir ce qu’ils sont aujourd’hui mais il ne faut pas oublier que l’ennemi de l’époque sont des Etats aujourd’hui donc ils ne sont plus ennemis… Même s’il y a une petite tendance à mieux traité les forces de l’Union, ce n’est vraiment pas clair et en fait le mot ‘ennemi’ n’apparaît pas dans le parc.

Nous poursuivons par la visite du champs de bataille (en voiture) car le front fait plus de 15 kilomètres. Des dizaines d’hectares sont inclus dans ce parc et malgré leur placement aux abords de la ville, ils sont non constructibles et dédiés à la présentation de la bataille. Lorsque les Américains décident de protéger une zone, ils le font vraiment à fond. Le nombre de monuments dédiés aux anciens combattants est incroyable, il doit y en avoir plus de 100 (plus de 600.000 soldats décéderont dans cette guerre, soit 2% de la population aux USA à cette époque et plus que durant la 1ère et 2éme guerre mondiale côté américains – c’est donc une vrai cicatrice dans l’histoire Américaine) et il y a des tas d’explications sur le déroulement de la bataille avec l’emplacement des unités et leurs déplacements (un fanatique de stratégie militaire serait ravi).

Nous découvrons également un autre trésor : un bateau militaire permettant le déplacement sur des fleuves et à vapeur. Il a été coulé durant la bataille et il y a seulement quelques années qu’il a été retrouvé. Il est en mauvais état mais c’est assez incroyable de voir ce bateau de guerre en bois datant de plus de 150 ans.

Nous restons facilement 3 heures à explorer le parc… gratuitement : encore des coupes budgétaires et en ce jeudi matin, il y a un problème avec le caissier => le parc est gratuit : drôle de stratégie en période de trouble financier.

Nous poursuivons la journée par une visite d’un petit musée… Coca Cola. Nous apprenons que c’est à Vicksburg que du Coca cola a été mis en bouteille pour la première fois : auparavant, il n’est vendu que via des fontaines à soda (je suis d’ailleurs assez étonné qu’il y avait déjà des fontaines à soda il y a plus de 80 ans). C’est assez surprenant de voir le process manuel d’embouteillage (bouteille par bouteille avec risque d’explosion de la bouteille dû à la mauvaise qualité du verre) à la distribution avec les premières automobiles, tout çà pour vendre quelques bouteilles à 5c. Etant donné l’empire Coca Cola aujourd’hui, il semble que c’était tout de même rentable !

Nous partons ensuite vers le nord. Nous sommes en plein milieu du Mississippi, c’est à dire en plein ‘Deep South’ des Etats Unis : nous voyons des champs à perte de vue, de l’eau et les canaux d’irrigation en provenance directe du fleuve, des maisons / cabanes qui pourraient quasiment être vus en Roumanie et des églises, beaucoup d’églises… Il est clair que le Mississippi est un état agricole et qu’il est aussi le berceau du blues : ce que l’on voit et sans doute plus les habitations et les villages que les paysages donnent parfois le blues.

Nous passons la nuit dans un parc d’Etat quasiment vide, extrêmement agréable mais dans un état un peu moins net que d’habitude. Le blues est partout…

Le lendemain, nous partons pour Clarksdale la ville de naissance du blues. La ville ne peut pas mieux représenter cette musique créée par la communauté noire américaine à la sortie de l’esclavage. La ville a le blues : bâtiment abandonné, vieilles voitures dans les rues, herbes poussant entre des zones de bétons mais a malgré tout un charme nostalgique qui sied complètement au style musical. Un passionné nous donne des informations dans une ancienne gare Greyhound reconverti en office de tourisme. Nous faisons un tour rapide dans la ville et continuons par le musée du blues avec une grande partie consacrée aux nombreuses vedettes de la region (Muddy Waters en est l’un des plus grands : http://www.youtube.com/watch?v=w5IOou6qN1o).

Nous repartons toujours direction Nord pour Memphis, la capitale de la musique aux USA (du blues au rock’n'roll avec notamment la vedette locale : http://www.youtube.com/watch?v=q04_ClDxRsk&feature=related, vous connaissez ?) et quittons le Mississippi pour le Tennessee.  Nous arrivons peu avant la tombée du jour dans un hôtel de notre chaîne d’hôtels préférés Motel 6. Parfait pour aller sentir l’atmosphère en ville…

16 Mars : au coeur du Deep South

Thursday, March 17th, 2011

Jackson est la capitale de l’Etat du Mississippi et donc possède un capitol, ou comme beaucoup d’Etats, un ancien et un nouveau. Le nouveau remplaçant l’ancien trop petit, et comme souvent l’ancien fait office de musée. Nous commençons donc la journée par la visite de l’ancien capitole présentant l’histoire tumultueuse de ce dernier et les nombreux évènements qui ont eu lieu. Un est notamment célèbre : la déclaration de Secession qui fût le point de départ de la guerre civile. Le Mississippi et ces nombreux grands planteurs fût en effet opposé à l’abolition de l’esclavage et donc dès l’élection de Lincoln, il devenait le second état à sortir de l’union. L’autre fait marquant est la difficulté pour l’Etat à la sortie de la guerre civile de se reconstruire et surtout ses problèmes relationnelles entre races (blancs et noirs). Sur ce point, le musée est vraiment intéressant tout comme l’histoire du sauvetage du bâtiment après les nombreuses crises qu’il a subit au fil des années (la dernière étant une destruction partielle de son toit lors de Katrina).

Jackson est une ville qui a été créée de toute pièce pour abriter le gouvernement de l’Etat : avant 1820, il n’y avait rien. L’emplacement a été choisi pour être au milieu de l’Etat, c’est souvent la raison qui pousse la capitale a ne pas être la plus grande ville de l’état. A l’origine, c’était donc une ville purement administrative. Aujourd’hui les choses ont changé mais elle reste une ville victime du tout voiture et son centre ville est assez triste avec beaucoup de bâtiments abandonnées… Cela semble être le triste sort des centre villes des villes du Sud. Nous parcourons ce centre un peu désert et visitons rapidement le Capitol (le nouveau). Les chambres (Sénat et Cahmbres des représentants) sont en cession mais c’est la pause déjeuner. Au mur, un strombinoscope des élus au cours des dernières décennies : aucun noir, alors que la population noire de l’Etat est de plus de 30%. Il n’y a plus la ségrégation mais ce n’est pas encore tout à fait égal. En tout cas, l’Etat semble nostalgique des temps passés. Il n’est pas rares de trouver des pickups arborant le drapeau des confédérés et sur le drapeau de l’état, il y a même le drapeau des confédérés…

Nous continuons nos visites par le musée d’art du Mississippi qui présente les oeuvres de quelques artistes locaux et le musée de la forêt et de l’agriculture, présentant notamment l’histoire importante de l’agriculture dans cet Etat (riche autrefois de ses plantations de coton, et aujourd’hui représentant 60% de la production mondiale de barbu – le poisson !).

En fin de journée, nous prenons la direction de Vicksburg, lieu d’une bataille décisive de la guerre civile. Nous arrivons d’abord dans un camping. Un indien sentant le curry nous reçoit et nous donne le plan du camping. Nous allons faire un tour pour choisir l’emplacement. Aucun campeur réel, que des résidents permanents qui semblent plutôt habiter dans un bidonville que dans un camping. Nous voulons vivre des expériences diverses mais celle là nous ne la sentons pas vraiment. Nous rebroussons chemin et trouvons notre traditionnel Motel 6. En fait, c’est un peu la difficulté dans ce voyage : nous avons un budget limité ne nous permettant d’aller dans les Bed and Breakfast les plus charmants et pas spécialement l’envie d’aller dans les endroits les plus pourris avec tout notre équipement, d’ailleurs ces endroits sont bien moins charmants que des endroits très bons marchés en Asie par exemple. Les parcs sont vraiment des vrais eldorados mais il y en a rarement près des grandes villes, alors faute de mieux nous faisons les chaînes de motels…

Arrivant assez tôt, nous continuons par un petit tour dans le centre ville de Vircksburg : une réelle volonté de bien faire, une série de peinture sur la digue décrivant l’histoire de la ville, quelques beaux bâtiments… mais toujours l’impression de se trouver dans une zone déserte : les magasins ferment à 18h, et beaucoup de devantures sont à louer ou à vendre. Il y a vraiment un virus qui tue peu à peu la plupart des centre villes américains même dans les petites villes…

Pour finir la journée, nous essayons de trouver un supermarché. Après avoir traversé de nombreuses zones résidentielles (certaines avec de très belles maisons et d’autres représentant plus fidèlement la richesse de l’Etat), nous trouvons un pauvre supermarché dans lequel nous ne trouvons pas grand chose… Nous dînons donc un pizza de chez Pizza Hut arrosé d’une Budweiser.

Demain visite des musées de la bataille et arrêt à Clarksdale, la patrie du blues ! Rien de tel pour St Patrick’s Day.

15 Mars : sur les traces des anciennes routes

Wednesday, March 16th, 2011
Comme prévu la journée démarrait par une grande session de nettoyage et séchage, heureusement le soleil était revenu pouvant également nous aider à peaufiner notre bronzage... Nous partions du parc de Natchez en fin de matinée pour prendre la direction du ... [Continue reading this entry]

13 Mars : retour vers l’Est

Monday, March 14th, 2011
Hier, nous avons donc fini la journée dans un restaurant / salle de danse avec musique Zydeco. L'endroit semblait sorti tout droit d'un film des années 80, d'ailleurs, je pênse que le décors date de cette période : grande salle, ... [Continue reading this entry]

6 Mars : 4 Etats en une journée, un record pas près d’être battu

Saturday, March 12th, 2011
Ce matin tout est humide et froid. L'orage s'est arrêté au milieu de la nuit mais une nouvelle averse est tombée tôt ce matin. Heureusement, à l'intérieur, nous étions bien au sec mais pour le petit déjeuner s'est pas top, ... [Continue reading this entry]